Histoire

Buddha-Bar-Monte-Carlo_histoire

En 2010, la mondialisation est à l’œuvre, en Principauté comme ailleurs. Il manque à Monaco un lieu de gastronomie asiatique. Parce que ses clients, toujours plus nomades, ont appris à aimer ces saveurs et parce que les clients asiatiques sont eux aussi de plus en plus nombreux à découvrir le charme de Monaco.

L’excellence du tourisme européen croise alors forcément celle de LA référence de la gastronomie asiatique de luxe : le Buddha-Bar.

En 2010, le concept Buddha-Bar existe depuis déjà quinze ans et il a fait ses preuves, à Paris, bien sûr, et dans quelques lieux sélectionnés avec soin.

Monte-Carlo et le Buddha-Bar trouvent une expression commune autour d’un lieu d’exception : l’ancien Cabaret de Monte-Carlo, une salle de spectacle construite dans le bâtiment du Casino de Monte-Carlo au début du XXème siècle. Dans un luxe inouï de boiseries en chêne, de stucs, de sculpture et de dorures, Le Bouddha monumental, emblème et fétiche du concept Buddha-Bar trouve ici un écrin de choix.

Dans cette imposante salle, sous sept mètres de hauteur sous plafond, le bar, le lounge et la salle de restaurant se déploient sur 1000 mètres carrés dont l’éclairage constitue à lui seul une étonnante scénographie.

Avec le Buddha-Bar, la légende de Monte-Carlo continue au XXième siècle par un étonnant clin d’œil de l’Europe à l’Asie…